Activités sur Lyon pendant le Congrès 2022

L’AMPS vous attend cet été à Lyon, du 24 au 26 Juin pour la 11 ème édition de son congrès annuel. Ce sera l’occasion pour tous ces étudiants de se rassembler autour de la santé et de la science mais aussi de profiter du soleil et de la belle ville de Lyon ! Voici une liste non exhaustive d’activités à faire sur Lyon pendant le congrès 😉 

Au Musée des Confluences

De 0 € à 9 € — billet valable à la journée pour l’ensemble des expositions

Au Musée d’Art contemporain de Lyon

Plein tarif : 8€  (6€ de février à avril 2022, musée ouvert partiellement)

Tarif réduit : 4€ (3€ de février à avril 2022, musée ouvert partiellement) 

Gratuit pour les moins de 18 ans

 

  • Mary Sibande, Pour son exposition La ventriloque rouge au macLYON, l’artiste sud-africaine Mary Sibande porte le format de la sculpture et de l’installation à une échelle inédite dans son travail. 
    S’appuyant sur différents personnages et codes de couleurs, elle développe depuis plusieurs années un art de la sculpture et de l’installation qui témoigne de la vie des femmes de sa famille et, à travers elles, des conditions de vie des femmes noires sud-africaines et de leur place dans l’histoire complexe d’un pays construit sur la ségrégation raciale.

 

  • Thameur Mejri, Au travers de dessins, de vastes compositions sur toiles tendues ou flottantes et de peintures murales, les œuvres de Thameur Mejri remettent en question les notions d’humanisme et de construction de l’être humain à l’échelle de la société, en représentant plusieurs paradoxes qui émergent de ces pratiques politiques et culturelles. Avec une certaine violence, que ce soit dans la composition de ses toiles ou dans le vocabulaire pictural qu’il utilise, l’artiste tente de déconstruire les mécanismes de pouvoir et de contrôle mis en place par les systèmes politique, économique, culturel et religieux en Tunisie et par extension au Maghreb. Une iconographie précise et profuse constitue un processus critique de nos rapports avec les objets et les symboles qui nous entourent au quotidien et qui imposent, consciemment ou non, certaines formes d’aliénation.

 

  • Crossover : David Posth-Kohler x Bruce Nauman,  David Posth-Kohler crée et modélise des personnages, sorte d’automates à la fois gesticulés et désarticulés, et explore la théâtralité du corps. Il joue des extrêmes, contorsionne, travaille les échelles et aime « dé-normaliser ». Les œuvres de David Posth-Kohler feront écho aux vidéos de Bruce Nauman, artiste américain qui, dans les années 1960, s’interroge sur le corps et les gestes quotidiens, se mettant lui-même en scène au cours de performances filmées.

 

  • Une histoire de famille,  l’exposition Une histoire de famille, Collection(s) Robelin vous invite à découvrir la collection d’un couple et d’une famille de collectionneurs assez unique en son genre, construite tout au long des cinquante dernières années.